Actualités

Journées Européennes de l’archéologie du 18 au 20 juin 2021

Ces journées sont l’occasion de découvrir le temps d’un weekend les coulisses du patrimoine et de la recherche archéologique. Cet événement européen a pour but de sensibiliser au métier d’archéologue et d’approcher des sites de fouilles habituellement fermés au public. Quant aux sites et musées d’archéologie, ils rivalisent d’ingéniosité pour proposer des animations spéciales, tel des reconstitutions de combats anciens, des ateliers de fabrication d’outils en pierre, des conférences…

Dans le Jura, 4 sites vous proposent des animations :

  • L’espace archéologique de Clairvaux-les-Lacs et le musée de Lons pour une immersion au temps du néolithique.
  • Coté Moyen Age, le musée de Lons pour des démonstrations de combat ou plus paisible le site médiéval de La châtelaine près d’Arbois pour une découverte bucolique et guidée agrémentée de botanique.
  • Enfin le musée du jouet à Moirans pour des démonstrations de tournage sur bois ou des visites guidées.

Animations gratuites (sauf la sortie “Les mystères du bourg castral de la Châtelaine” 5€, cf. doc joint))

Exposition Néolithique. LES VILLAGES DE CHALAIN & CLAIRVAUX, PATRIMOINE DE L’HUMANITÉ.

Du 4 juin au 14 novembre 2021

Cet été, le musée des Beaux Arts de Lons-le-Saunier  vous propose un voyage au Néolithique (5 300 – 2 300 av. J.-C.), cette période décisive de la Préhistoire où l’Homme devient producteur de ses ressources végétales et animales et se sédentarise. Il construit les premiers villages et produit de nombreuses innovations techniques. Il met également en place les premiers réseaux d’échanges à longue distance.

Dans le Jura, les palafittes de Chalain et Clairvaux-les-Lacs sont les témoins exceptionnels de cette époque. Ils ont fait l’objet de fouilles pendant une quarantaine d’années par une équipe dirigée par Anne-Marie et Pierre Pétrequin. Les milliers d’objets mis au jour et la très riche documentation qui les accompagne retracent de manière très précise le mode de vie il y a 5 000 ans. La conservation exceptionnelle des matières organiques (bois, fibres végétales, etc.) fait de ces collections des témoins particulièrement précieux.

Des objets remarquables issus de ces fouilles, habituellement conservés dans les réserves du musée, sont ici présentés pour la première fois au public.

19 et 20 juin, à Lons le Saunier, seconde édition des rencontres vachequiriphiles

Vous collectionnez les objets de La Vache qui rit ? Vous êtes donc un peu la mémoire de cette marque iconique et avez une occasion unique de partager votre passion avec d’autres passionnés du monde entier… 🐮

👉 Les visiteurs de la La Maison de La vache qui rit vous attendent les 19 et 20 juin au second rendez-vous des Vachequiriphiles.🤓

Rejoignez notre équipe de collectionneurs et inscrivez-vous à contact@lamaisondelavachequirit.com

Exposition : CUECO journal d’un peintre

Jusqu’au 12 septembre 2021

Henri Cueco (1929-2017) est un acteur majeur de la peinture en France, et l’un des artistes “historiques” de la collection contemporaine du musée de
Dole. L’exposition n’est pas une rétrospective à proprement parler, mais elle réunit un grand nombre de séries et de périodes de l’œuvre de Cueco.
Elle est pensée comme un journal, celui d’un artiste qui a fait de sa vie un véritable carnet de voyage introspectif, d’images et de récits.

Aussi attentif aux choses simples du quotidien, aux luttes politiques, aux paysages ou à l’histoire de la peinture, Cueco livre une œuvre singulière qui met à mal à la fois la dimension élitiste de l’art et la figure du génie. Toute sa vie il aura cherché à restituer non “le réel”, mais ce qu’il appelle “l’expérience du vécu”.

Exposition coproduite avec le musée de l’Abbaye Sainte-Croix des Sables d’Olonne,
Le Transpalette – Centre d’art contemporain de Bourges, La Box – École nationale supérieure d’art de Bourges,
et le Carré – Scène nationale et Centre d’art contemporain du Pays de Château-Gontier.

Musée des Beaux-arts de Dole
85 rue des arènes 39 100 DOLE
05 84 79 25 85

Exposition : Si la sculpture m’était contée

Du 19 mai au 6 novembre 2021

L’exposition  2021 invite le public à partir en voyage avec Gino, vieil artisan d’art mosaïste à la découverte de l’univers des artisans et artistes sculpteurs.
Le premier lieu où Gino s’arrête est Copeauville. Il en profite pour se rendre dans des ateliers afin d’admirer le travail en cours ainsi que des réalisations de personnages sculptés.
Inspiré par cette émulation, il continue sa route à la quête d’autres matériaux mis à l’honneur. Il passe ainsi par le fief de Metallica, le pays de Souffle-verre, le comté d’Art-Gilles et la forteresse de Pierropolis.
Fasciné par les merveilles qu’il y déniche, Gino se dit en conclusion : « Une tesselle n’est rien toute seule, c’est l’ensemble des tesselles qui crée l’image. »
Ce qui signifie que tous les artisans d’art sont tous des maillons de la chaîne du savoir-faire, c’est ensemble que la machine peut tourner grâce à la transmission.
Cette exposition révèle la grande diversité de l’univers de la sculpture. Le public peut découvrir notamment les œuvres de 5 meilleurs ouvriers de France, deux lauréats du concours des ateliers des arts de France, et beaucoup d’autres talents. La richesse créatrice, la maîtrise du geste et la diversité  font de cette exposition, une véritable richesse de savoir-faire où rayonne l’excellence des métiers d’art.

 

Atelier des savoir faire de Ravilolles
HORAIRES D’OUVERTURE
Mai / Juin : Du mardi au samedi de 13h30 à 18h00
Juillet / Août : Tous les jours de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h30

TARIFS 
Adultes 6 € / Enfants (6-18ans) 4 € / Enfant (-6 ans) Gratuit /
Etudiants – chômeurs 5 €
Famille (2 adultes et au moins deux enfants + 6 ans) 16 €
Chaque visiteur devra porter un masque son entrée dans la structure.

 

Exposition : Mots givrés 2 000 ans de récits polaires

Du 12 juin 2021 au 12 juin 2022

Les pôles fascinent, attirent, et en même temps inquiètent. Comme tous les milieux extrêmes, ils ne sont, à priori, pas faits pour l’homme.
Pourtant, des téméraires, curieux et curieuses y sont allés, repoussant plus loin les limites de la résistance et bravant des dangers mortels.
Ces expéditions ont été l’occasion de récits, mettant en valeur les milieux traversés ou parfois les explorateurs eux-mêmes. Réalistes, fidèles, descriptifs, humoristiques, tronqués, exagérés, mystifiés, tous ces récits font partie de l’histoire polaire.
Des peuples autochtones y vivent également, profitant du court été et affrontant le long hiver. Ces milieux où « seuls le temps et les glaces sont maîtres » ne laissent pas indifférents.
Et vous, saurez-vous braver la puissance de cette nature ?

Espace des Mondes Polaires
146 rue Croix de la Teppe, 39220 Prémanon
03 39 50 80 20
www.espacedesmondespolaires.org

Exposition : L’excentrique collection de Monsieur Landolt

L’excentrique collection de Monsieur Landolt

Du 1er mai 2021 au 1er mai 2022

Le Musée de la lunette met à l’honneur un don rare reçu en 2020. L’exposition souligne l’exceptionnelle collection du lynétaphile suisse « Martin Landolt ». Elle est composée de 1 400 items : lunettes, instruments d’optique et gravures. Elle couvre quatre siècles d’histoire, du XVIIème au XXème, et comporte différentes typologies d’objets, de matériaux et de styles diversifiés qui en font toute sa richesse. Pour la première fois, le public découvrira ce don par une mise en scène des pièces les plus remarquables.

Devenez conservateur de Musée le temps d’une visite !
Le métier de conservateur est captivant, il ressemble à celui d’un enquêteur de police scientifique… Pour découvrir cette incroyable collection, le musée vous invite à mener votre enquête et étudier quelques pièces remarquables de la collection. Dans un cabinet de curiosité contemporain, une investigation scientifique et historique vous attend !
A vous de jouer !

 

Musée de la lunette
Place Jean Jaurès, face à l’Hôtel de Ville et à l’Office de Tourisme.
03.84.33.39.30
info@musee.mairie-morez.fr

Exposition : Gustave Courbet, l’école de la nature.

“Gustave Courbet, l’école de la nature” suivie dès juillet de ” Courbet et la colonne Vendôme”

Le musée présente un bel ensemble d’œuvres de Gustave Courbet sur le thème des paysages. Il est enrichi par un nouvel accrochage qui permet de compléter sa vision de la nature par des œuvres contemporaines  de la chute de la colonne Vendôme lors de l’épisode de la Commune en 1871, soulignant l’engagement politique de Courbet.

Randonneur, promeneur, chasseur, peintre… Gustave Courbet a fait sienne ce que le critique d’art Jules Antoine Castagnary (1830 – 1888) appelait “ l’école de la nature ” en défendant ardemment le réalisme qu’il incarnait. Il s’agit également du titre de cette exposition qui explore les thèmes naturalistes du Maître d’Ornans, qui seront repris et perpétués par ses amis et collaborateurs, incarnant, pour certains, une école comtoise de la peinture.

« Courbet, la colonne Vendôme et la Commune » est une seconde séquence de l’exposition intitulée « Gustave Courbet, l’École de la nature ». Un accrochage intégrant l’actualité anniversaire des 150 ans de la Commune et de la chute de la colonne Vendôme permet d’aborder l’engagement citoyen de Courbet parallèlement à sa carrière de peintre. Cet aspect qui n’était pas abordé dans la thématique paysagère de l’exposition Courbet, l’est sous le prisme des caricatures de presse et d’estampes représentant l’artiste dans la dernière partie de sa vie : de son emprisonnement à Ste-Pélagie jusqu’à son refuge en Suisse et sa production d’atelier afin de rembourser ladite colonne.

Les casseurs de pierre et autres anonymes portés au rang du genre noble de la peinture d’histoire, témoignent de l’engagement de l’homme au-delà de l’artiste, associant la cause sociale à l’art.

                              

Légendes :

  • photo de gauche:  Gustave Courbet, La roche pourrie, 1864,Huile sur toile, 59,7×73 cm, Musée de la Grande Saline, Crédit photo : © Musée de la Grande Saline, cl. H. Bertand.
  • photo de droite : E.C. (Monogramme de Charles Vernier) (1831-1887), Portrait charge de Courbet, La Commune n°3, 1871, Lithographie – 26 x 17 cm, Institut Gustave Courbet, Ornans,  Crédit photo : © Pierre Guenat.

 

CENTENAIRE DE LA VACHE QUI RIT : EXPOSITION 100 RIRES, LA FABRIQUE À RIRES

Pour fêter ses 100 ans, La Vache qui rit, vous propose 100 Rires! Une exposition colorée où vous allez de surprise en surprise en découvrant les secrets et anecdotes que renferment les milliards de boîtes rondes déjà produites dans le Jura.

Le célèbre logo naît d’une blague de poilus. Pendant la Grande Guerre, Léon Bel est employé au ravitaillement des troupes. L’emblème de son régiment est un bœuf hilare que les soldats surnomment la Wachkyrie, en opposition aux Walkyries, symbole allemand. Léon s’en souviendra quand il lancera le 16 avril 1921 à Lons-le-Saunier son fromage fondu en portion.

En un siècle, la boite a eu beaucoup de visages, et a croisé bien d’autres célèbres rieurs. En jouant avec cette petite boîte ronde, vous serez étonné de ce qu’il y a caché derrière… Sur les murs, en vitrine, en archive, en vidéo, avec un gâteau d’anniversaire géant !

La Vache qui rit est aussi une grande voyageuse qui maitrise les langues du monde entier, à vous de découvrir les multiples façons de partager le rire à travers le monde. À ce sujet, saviez-vous que l’on rit en disant « 55555 » en Thaïlande ?!

Cette exposition est à découvrir à plusieurs : c’est La Vache qui rit qui le dit, « plus on est de rieurs plus on rit ! » Venez donc partager des sourires et de bonnes rigolades. C’est la plus belle façon de fêter ces 100 ans !

Exposition temporaire “Jouons sportif” au musée du jouet

Cette nouvelle exposition temporaire se tient du 15 septembre 2020 au 2 janvier 2022 au musée du Jouet à Moirans-en-Montagne.

Elle traite de la représentation des valeurs communément attribuées au sport (l’excellence, le vivre ensemble, etc.) à travers les jouets. Comme le jeu et le sport auxquels il est ici associé, le jouet s’avère être un terrain de socialisation efficace. Cependant, il peut également être détourné et mis au service de modes de pensées.

Musée du Jouet – Moirans en Montagne

Tel : 03 84 42 38 64

Menu