Espace pédagogique

Arbois

Musée d’art Sarret de Grozon

Histoire d’un lieu familiale devenu musée…

Le musée porte le nom de la famille qui légua à la Ville d’Arbois, en 1902, son hôtel particulier ainsi que son mobilier et ses collections d’objets (porcelaine et argenterie exceptionnelles) et d’œuvres d’art (tableaux du XVIIe au XIXe siècle, dont les peintres comtois Courbet et Pointelin).  Les portraits d’Arboisiens dessinés au pastel par Louis Pasteur adolescent sont également exposés.

Un petit bijou à découvrir à Arbois

Arbois

Musée de la vigne et du vin

Arbois : plus on en boit, plus on va droit…

Guidée ou libre, la visite commence dans les vignes plantées autour du château Pécauld (XIIIe-XVIIIe siècles). Après cette découverte des étapes de la viticulture comtoise et des cépages de la région, la visite se poursuit dans les caves et les salles du musée où sont présentées les différentes méthodes de vinification, ainsi que l’histoire et les traditions du monde vigneron. Beaucoup aiment les vins, mais peu connaissent leur histoire. Le blanc est-il meilleur que le rouge ? Comment le crémant fait ses bulles ? Le Macvin est-il plus fort que le vin de paille ? Que de questions…Les réponses au musée…

Alors à la vôtre. Avec modération…

Arlay

Château d’Arlay

Remontez le temps en deux heures !

Site historique et viticole majeur de la région,  découverte du château du XVIIIe siècle et son mobilier, sa cave monumentale du XVIIe siècle, les remparts de l’ancienne forteresse des Princes d’Orange, le parc pittoresque classé de 8 ha avec ses points de vue sur le Revermont et la Bresse ainsi que son jardin floral et potager. Du haut des remparts, vous découvrez le vignoble du domaine réputé le plus ancien château viticole de France, vigne royale d’Espagne, d’Angleterre puis de France. Entre la visite guidée du château, la forteresse, le parc  romantique, le jardin, le potager et les fleurs, vous ne manquerez rien de ce lieu.

Le décor est paradisiaque…Laissez vous guider…

Arbois

Musée laboratoire Louis Pasteur

Il y a un « avant » et un « après » Pasteur… 

Cette demeure au bord de la rivière a gardé l’ambiance de la fin du XIXe siècle : papiers peints, mobiliers et objets usuels évoquent le confort d’une demeure bourgeoise. Le laboratoire personnel de Louis Pasteur est le seul laboratoire du scientifique à avoir été conservé intact. Carnets de laboratoire, fioles et ballons d’origine témoignent des travaux sur les fermentations des vins et sur la pasteurisation. L’histoire d’une révolution scientifique palpitante. Empruntez une tablette à l’accueil pour réaliser une visite numérique, voir Pasteur au travail et même vous faire prendre en photo avec lui.

Ah ! Numérique ! Quand tu nous tiens…

La maison de Louis Pasteur a les labels «  Maisons des illustres » et « qualité tourisme » en même temps que la maison natale de Dole.

Bois d’Amont

Musée de la Boissellerie

Savoir montrer le savoir-faire…

Au coeur du village de Bois-d’Amont, installé dans une ancienne scierie restaurée, le musée invite les visiteurs à découvrir les outils, les machines et le savoir-faire des artisans boisseliers qui ont su exploiter toutes les qualités de l’épicéa et le transformer en différents produits (boîtes, skis, coffrets…). De nombreuses démonstrations sont proposées au public : mise en fonctionnement de la targeuse, de la machine à vapeur, de la turbine actionnant la scie hydraulique et de la roue à godets entraînant le battoir à chanvre et le moulin à orge. De la boite à horloge à la boite à fromage, il ne manquait que la boite à souvenirs…c’est chose faite avec ce musée.

Ici, la visite est guidée mais pas guindée…à vous de la découvrir…

Champagnole

Musée archéologique de Champagnole

Un lieu qui modernise l’archéologie…

Découverte de la vie des Gallo-Romains et des Mérovingiens qui vécurent sur le second plateau jurassien du Ier au VIIe siècle : sanctuaire gallo-romain au sommet du Mont Rivel, quartier artisanal de Saint-Germain en Montagne spécialisé dans la production des réputées « salaisons séquanes », cimetières mérovingiens de Crotenay et Monnet-la-Ville. Un lieu à découvrir pour celles et ceux qui souhaitent connaître le quotidien de leurs ancêtres gallo-romains et mérovingiens.

Vous pouvez peut-être retrouver votre famille…

Chevreaux

Château de Chevreaux

Pierre après pierre, le château reprend vie !

Appartenant au XIIe siècle à la famille de Coligny, le château de Chevreaux fut détruit en 1637 lors des conflits entre la France et l’Espagne pour la souveraineté sur la Franche-Comté. Abandonné jusqu’en 1990, ses ruines retrouvent une nouvelle vie grâce à des bénévoles du monde entier. Des visites sur mesure sont proposées afin de satisfaire tout le monde, petits et grands, locaux ou touristes, prévues ou sur demande.
Ce château perché aux portes du Jura, entre Bresse et Revermont offre tous les ingrédients pour un voyage dans le temps ainsi que le film de sa reconstruction.
L’intérieur des bâtiments (tour de la Prison, écuries, cellier…) n’est accessible qu’à l’occasion des visites guidées et des animations.

Jolie vue sur la Bresse…

Clairvaux les lacs

Espace archéologique – villages lacustres

Retour vers le passé…

Exposition originale, accessible à tous publics, faisant découvrir la vie quotidienne des agriculteurs du Néolithique. Ils vivaient au bord des lacs jurassiens il y a 6 000 ans. Le milieu humide des bords de lacs a permis la conservation exceptionnelle de vestiges organiques (tissus, bois, ossements, graines, outils en bois et en os). Vous pourrez également découvrir la reconstitution d’une maison et apprendre les gestes de la vie quotidienne…de l’époque !
La pirogue de Chalain longue de 9,35 m, découverte en 1904, a été transportée au musée de Lons le Saunier pour être conservée en l’état. Si tous les vestiges découverts au bord du lac datent du néolithique, cette pirogue daterait de l’âge du bronze (959 avant J.C.).

De l’eau de ce lac…trois millénaires vous contemplent…

Clairvaux-les-lacs

Musée des maquettes à nourrir le monde

Nourrir et courir le monde ! Commencer par faire un tour au musée…

Marcel Yerly (artiste génial) aura passé 50 ans pour réaliser ces maquettes en bois – au nombre de 100 – que l’on peut découvrir dans ce musée pas comme les autres. Cet ancien agriculteur, doté d’une patience infinie, a construit des maquettes de bateaux, d’avions, de locomotives et bien d’autres avec une précision remarquable. De 50 cm jusqu’à 3 mètres, ces réalisations en bois sont étonnantes par leur finesse et leur beauté quand on sait qu’elles ont été fabriquées à la main. C’est à découvrir dans un hall d’exposition de 1000 m2 avec en plus une centaine de peintures toujours réalisées par Marcel Yerly.

Ce musée est vraiment l’histoire d’un homme qui aura su faire partager sa passion du monde…

Dole

Musée des beaux-Arts

Les arts sont beaux au Musée…

Fondé en 1821, le musée est installé dans le Pavillon des officiers, édifice d’architecture comtoise du XVIIIe siècle. Ses collections font dialoguer archéologie, art ancien et art contemporain. Le musée est classé dans les 50 meilleurs musées de France par le Journal des Arts.
Sous-sol : archéologie – Premier étage : art ancien – Deuxième étage : art contemporain.
A l’intérieur de ce musée, la présentation originale peut parfois surprendre et déconcerter mais elle ne laisse pas sans questionnement et permet de mieux apprécier les œuvres.

Si tous les gouts sont dans la nature, tous les arts sont au musée.

Dole

Maison natale de Louis Pasteur

Ici naquit un grand homme…

À Dole, ville d’Art et d’histoire, le long du canal des tanneurs, la Maison natale de Louis Pasteur présente une vision complète de la vie et de l’œuvre du savant jurassien. On y découvre des objets personnels et familiaux de Pasteur, des pastels exécutés durant son adolescence et des instruments de laboratoire avec lesquels il a travaillé. On y découvre ce que Pasteur avait lui-même découvert, la fermentation, le vaccin contre la rage ou encore les maladies animales.  L’odeur du cuir de la tannerie familiale est présente et l’on s’installe à la table de la famille Pasteur pour s’initier à l’art du savoir-vivre de cette époque.

Toute une vie sur un même lieu !

Dole

Terre de Louis Pasteur – Atelier Pasteur

Comprendre, expérimenter, découvrir…

L’atelier Pasteur développe l’éducation aux sciences et à la méthode expérimentale, appuyé sur un savoir-faire en microbiologie. Ses objectifs sont de proposer une approche différente des sciences, d’adapter les comportements au respect de l’environnement, d’éduquer au développement durable et de faire connaître la vie et l’œuvre de Louis Pasteur.L’Atelier Pasteur s’adresse aussi bien au monde scolaire qu’au grand public avec des animations et des activités adaptées à tous.

C’est une approche différente des sciences à travers l’expérimentation…

Fort du Plasne

Chalet à comté du coin d’Aval

Un lieu authentique, animé par des bénévoles passionnés et passionnants.

Datant de 1825, ce chalet est la preuve de l’authenticité d’un lieu et la vérité sur le quotidien de l’agriculteur. Une visite guidée de cette fromagerie à l’ancienne (salle de fabrication, chambre à lait, cave, chambre du fromager) et la projection de deux films présentant la traite, la coulée et la fabrication à la toile de gruyère de comté ne laissent pas indifférent les visiteurs. L’occasion de découvrir qu’un comté ne sort pas d’une boite plastique…mais bien façonné par les mains du fromager.
On l’aime sans compter mais avec Comté…

Cette ancienne ferme est un exemple parfait de vie rurale d’antan.

Gigny

Abbaye et village de Gigny

Emerveillement architectural…

C’est sur ses terres familiales que Bernon installe, vers 880, un monastère qu’il dirige selon la règle de saint Benoît, comme Baume-les-Messieurs peu après. En 909, avec 12 moines (6 de Gigny et 6 de Baume), il part fonder Cluny à la demande de Guillaume d’Aquitaine, comte de Mâcon. Gigny devient un prieuré que le pape Grégoire VII confie à Hugues, abbé de Cluny.  La restauration de l’église, monument remarquable de l’art roman, lui a redonné sa beauté d’antan. Les études archéologiques dévoilent la genèse et l’évolution des bâtiments qui, malgré la disparition du cloître, montrent bien ce qu’était l’abbaye à la veille de la Révolution.

Un sentier du patrimoine vous permettra de mettre vos pas dans ceux des moines (chantres, sacristain, chambriers, chanoines, prieur, ouvrier, …) qui peuplèrent cette abbaye, mais aussi de découvrir la vie du village de Gigny au travers des siècles.

Un lieu chargé d’histoire(s) à visiter…

hauteroche-Mirebel

Château de Mirebel

Promenade instructive dans les ruines chargées d’histoire…

Juché à près de 600 m d’altitude, ce château qui date de 1172 n’est certes pas dans le meilleur état du monde et ses ruines sont là pour le prouver. Ce sont les armées de Louis XI qui sont à l’origine de cette destruction en 1479. Acquis par le commune de Mirebel en 2002 (quelques années plus tard donc…), une association de bénévoles travaille d’arrache-pied à consolider et promouvoir ce lieu historique. Sous le nom de PHM – Patrimoine Historique de Mirbel – cette association est soutenue entre autre par la mairie et le département. En plus de ses travaux de répertoire et de consolidation de vestiges, l’association assure également des animations culturelles et pédagogiques à destination des écoles et des touristes.

Un sentier botanique balisé vous emmène jusqu’au château.

Hauts de Bienne (Morez)

Musée de la lunette

D’un clou, naquit une lunette

Le musée de la lunette vous invite à découvrir comment les haut-jurassiens ont utilisé leur ingéniosité pour développer des savoir-faire mécaniques et optiques uniques. La lunetterie jurassienne est reconnue dans le monde entier pour sa créativité, sa qualité et son inventivité. Le Musée abrite également la collection Essilor-Pierre Marly, une des plus prestigieuses collections de lunettes et d’instruments d’optique au monde. Avec près de 2500 pièces, cette collection vous fera voyager à travers l’histoire de la lunetterie, en traversant les siècles et les continents. Le musée de la lunette, c’est aussi la découverte du fonctionnement de l’oeil, organe de la vision. Grâce à des manipulations ludiques, vous pourrez décrypter les principaux troubles de la vision.

En Europe, une personne sur deux a déjà porté des lunettes !

Lamoura

Musée des lapidaires

Histoire brillante dans tous les sens du terme…

C’est au 18ème siècle que des paysans du Haut-Jura ont débuté ce travail qui prendra son essor vers 1920 avec à cette époque plus de 6000 personnes qui vont tailler et polir des pierres précieuses. Ce qui était un travail d’appoint pour ces paysans lors des hivers longs et rigoureux, deviendra plus tard une économie importante pour le Haut-Jura avant de décliner tout doucement. Si aujourd’hui ils ne sont plus très nombreux à travailler comme lapidaires, les clients ont nettement évolué et sont uniquement ou presque dans le monde de la haute joaillerie.

Un savoir-faire reconnu qui a un certain prix mais une histoire dont le Haut-Jura peut être fier.Une démonstration « vivante » est proposée avec des explications relatives à chaque étape de travail permettant de découvrir le métier de lapidaire, d’hier à aujourd’hui, une activité caractéristique du patrimoine local.

A découvrir pour les amoureux de l’artisanat et de l’histoire locale…

Lons-le-Saunier

Musée Rouget de Lisle

Allons enfants de la Patrie…

Espace muséographique, installé dans son appartement natal, évoquant la vie de Rouget-de-Lisle, auteur de l’hymne national français, « la Marseillaise ».  Nombreux documents originaux, objets personnels (son sabre, l’archet du violon de la Marseillaise…), panneaux explicatifs, objets et documents issus de collections particulières éclairent la vie de l’auteur de l’hymne mondialement célébré. On connait la Marseillaise et peut-être un peu moins celui qui l’a composée ! Ce musée vous aidera à mettre un visage sur la musique.

Le jour de gloire est arrivé…

Lons-le-Saunier

Maison de la Vache qui rit

La plus belle vache du monde

Depuis son ouverture, La Maison de La Vache qui rit est le lieu de référence de la mémoire de la marque. Elle offre ainsi un regard unique sur l’une des aventures industrielles et marketing françaises les plus impressionnantes du XXe siècle. Au-delà d’un musée, cette maison est aussi l’espace de réinterprétation des valeurs d’une marque. C’est un lieu destiné à tous les publics où il se passe toujours quelque chose et où il est facile de se reconnecter à son âme d’enfant.

Découvrir la voix et le rire de…la Vache qui rit…

Lons-le-Saunier

Musée des Beaux-Arts

Un véritable tour du monde de l’art…

Le musée se compose de trois sections (Archéologie, Beaux-Arts et Histoire naturelle) avec des sculptures, des peintures et un ensemble d’objets ethnographiques. Le rez-de-chaussée présente un ensemble de sculptures des XVIIIe et XIXe siècles. Elles ont été réalisées par des sculpteurs académiques tels qu’Antoine Etex et Louis-Léopold Chambard, mais également par des artistes régionaux comme Max Claudet et surtout Jean-Joseph Perraud. Les peintures, exposées au premier étage, sont représentatives des écoles nordiques, italiennes et françaises du XVIe au début du XXe siècle.

Un beau voyage qui fait aimer l’art…

Loulle

Site à pistes de dinosaures

Des dinosaures à Loulle ?

N’ayez crainte, ils ne sont pas là… mais seulement des traces de leur passage il y a quelques années, environ 155 millions ! C’était hier ! Découvert par hasard par un randonneur, dévoilé par des chercheurs, commenté en détails par une équipe de paléontologues, ce site présente aux visiteurs près de 1 500 empreintes et surtout une multitude de panneaux explicatifs. Une occasion unique de comprendre l’histoire de ces petites bêtes…dinosaures théropodes ou sauropodes…et le milieu dans lequel elles ont évolué et traversé le temps. L’histoire de la terre est sous nos pieds ! C’est étonnant, surprenant, géant, passionnant…

C’est l’un des dix plus importants sites d’empreintes de dinosaures au monde…

Ménétrux-en-Joux

Maison des cascades du hérisson

Une maison pour apprécier les cascades ! La maison des cascades…

Né des eaux des lacs de Bonlieu et d’Ilay, le Hérisson coule dans une reculée qui incise le plateau de Champagnole. De là, il tombe en plus de 30 sauts et cascades avant de traverser les lacs du Val et de Chambly pour se jeter dans l’Ain. Les vestiges encore visibles des moulins et des forges dans la vallée rappellent l’activité qui l’a animée jusqu’à l’apparition de l’électricité à la fin du XIXe siècle. Toute cette histoire est expliquée dans la Maison des Cascades qui vous fait découvrir la vallée du Hérisson, ses cascades, ses légendes avant de partir admirer les cascades et mouiller sa chemise (au sens propre comme au sens figuré…).

Les jeunes curieux pourront chercher le trésor de la Dame Blanche…

Mesnay

Maison de l’abeille

Pour le miel, on ne peut pas faire plus local…

Ce site vivant dédié à l’abeille est conçu dans une approche globale, à la fois scientifique et historique. Dans un espace de 500 m², la Maison de l’abeille présente les ruches à travers l’histoire, la vie dans la ruche, l’élevage des reines, la cire, une miellerie ancienne et une autre moderne.
Le clou de la visite est une ruche ouvrable et panoramique et il est possible de faire quelques emplettes dans la boutique qui propose des produits mellifères locaux de grande qualité.

Maya l’abeille y passerait ses vacances…

Mesnay

Écomusée du carton

Mesnay ! Le village qui cartonne…

Fondée vers 1710 à l’entrée de la reculée des Planches à Mesnay, près d’Arbois, cette papeterie deviendra le point d’ancrage d’un rayonnement cartonnier local et national au siècle des Techniques. La visite de l’écomusée comprend l’atelier de la fabrication cartonnière et de ses machines, l’atelier de cartonnage composé de nombreuses machines en état de fonctionnement, et des machines de laboratoire (défibreuses, raffineuses, enrouleuses…) pour découvrir et comprendre les différentes phases de la fabrication.

Après cette visite, on respecte les cartons…

Moirans-en-Montagne

Musée du jouet

Il n’y a pas d’âge pour jouer…

« En 1989, la « maison du Jouet » ouvrait ses portes à l’initiative des fabricants de jouets locaux et de la mairie de Moirans-en-Montagne. 30 ans plus tard, devenu musée, le site rassemble l’une des plus belles collections de jeux et jouets en Europe. En 2020, les jeux olympiques de la jeunesse sont organisés à Lausanne. A cette occasion, le musée du jouet consacre une exposition de jeux et jouets sportifs. Des ateliers et des animations sont proposés autour de cette thématique aux groupes scolaires dès le printemps.

Donnez le bonjour à « Nours et ses amis »…

Montfleur

Moulin du Pont des Vents

Bon comme le pain…

Depuis sa remise en route en 1998, cet authentique moulin hydraulique fabrique de la farine sur meules. Les vannes s’ouvrent et en douceur les engrenages se mettent en marche. Le tic-tac du moulin vous accompagne tout au long de la visite. Avec la farine produite, le boulanger fabrique des pains au levain naturel et de délicieux sablés cuits au four à bois, proposés en boutique. Pour ceux qui veulent en connaître encore plus, divers points d’exposition présentent le rôle des moulins et des céréales ainsi qu’un film retraçant la restauration du site.

Le boulanger vous raconte avec passion son métier et propose même de vous apprendre à faire votre pain.

Nozeroy

Cité des Chalon – Nozeroy

Histoire discrète à découvrir dans les rues de la ville

Aujourd’hui Cité de Caractère Bourgogne-Franche-Comté, Nozeroy est le berceau de l’une des familles comtoises les plus puissantes du Moyen Âge : les Chalon. C’est Jean Ier de Chalon – dit l’Antique – qui fonda la ville au XIIIe siècle.
Découvrez la cité médiévale, les vestiges du château et ses fortifications qui ceinturaient la ville, ainsi que son architecture religieuse et civile. Si Nozeroy est la plus petite ville de France, elle regorge d’un très grand nombre de surprises à découvrir à chaque coin de rue.

Cette commune a été surnommée « perle du Jura »…

Prémanon

Espace des mondes polaires

Le Pôle Nord à portée de mains

Au cœur de la Station des Rousses, l’Espace des Mondes Polaires Paul-Émile Victor est le seul centre culturel français dédié aux pôles. La banquise, les paradis blancs, les ours, les manchots, les Inuits, les expéditions scientifiques… A la fois lointains et proches, les mondes polaires évoquent pour chacun d’entre nous des images, des scènes ou des mots car ces milieux font partie de notre culture même si nous en sommes éloignés géographiquement.

Prêt à partir découvrir le paradis blanc…

Présilly

Château de Présilly

Lieu chouchouté par des baladins !

Cette imposante forteresse du XIIIe siècle élevée sur les premiers contreforts du Jura, comporte encore tous ses éléments principaux : porterie, donjon, enceinte, fossés, une barbacane remarquable ainsi qu’un pigeonnier et une ferme attenants.  Depuis 30 ans, des chantiers de jeunes bénévoles internationaux aident à la restauration du château sous le regard attentif de l’association « les Baladins du Château » qui organise les travaux de consolidation du lieu ainsi que de très nombreuses manifestations et animations.

Un point de vue permet d’admirer la chaîne du Jura et le Mont Blanc.

Ravilloles

Atelier des savoir-faire

L’artisanat se dévoile devant vous

Installé dans une ancienne usine de tournerie « Bourbon » (entreprise célèbre pour la fabrication de porte-clés publicitaires à partir des années 60), l’Atelier des savoir-faire vous plonge au cœur de l’artisanat : des matières premières aux objets façonnés, de l’outil au geste, cinq espaces s’offrent à vous pour mieux connaître la tournerie, les métiers d’art et les savoir-faire haut-jurassiens (lunetterie, émail, boissellerie, lapidaire, etc.). Un lieu qui captive tous les âges et en particulier les enfants avec divers animations et ateliers.
Démonstrations de tournage sur bois les mercredis et samedis de 14h00 à 17h00 en période d’ouverture ainsi que les vendredis et dimanches en juillet/Août.
Le sentier des savoir-faire : c’est une balade unique en son genre que seuls ceux qui l’ont fait peuvent décrire…mystère…

Sur le sentier, suivez les mains…

Ruffey-sur-Seille

Prieuré Saint-Christophe

Visite et randonnée au programme…

Des religieux  fondèrent un prieuré et une chapelle dédiée à saint Christophe qui sert d’église paroissiale jusqu’à l’édification de l’église actuelle dédiée à saint Agnan. Au Xe siècle, l’abbaye Saint-Marcel-lès-Chalon, de l’ordre de Cluny, usurpe les biens du prieuré qui lui seront confirmés au XIe siècle. Détruit au XIVe siècle, il est reconstruit au XVe. En 1663, le prieuré, sans marque de conventualité, est dit établissement rural de Cluny. Acquis à la Révolution par Jean-Baptiste Lhomme, le prieuré devient une exploitation agricole et bien malmené. Racheté par ses propriétaires actuels, il est restauré, notamment la chapelle ornée de belles fresques.

La tête et les jambes pour une visite complète…

Saint-Amour

Apothicairerie

La pharmacie ? C’était comment avant ?

Dès le XIIIe siècle, la ville de Saint-Amour possède une apothicairerie. Après avoir occupé deux sites en ville haute, elle est installée dans le réfectoire du couvent des Capucins en 1822, lorsque le bâtiment devient hôpital. Riche d’une collection de plusieurs centaines de pots en verre et faïence, l’apothicairerie surprend par sa taille, son unité et son état de conservation. Chevrettes, piluliers, pots canon en faïence sont à découvrir en même temps que les remèdes d’antan.

Etrange visite permettant de découvrir ce que fut la médicamentation d’une époque lointaine avec des remèdes particuliers. Cette Apothicairerie a été fonctionnelle jusqu’en 1942

Ça vous chatouille ou ça vous gratouille ? ?

Saint-Aubin

Musée des sapeurs-pompiers du Jura

Les anciens combattants…du feu sont toujours là…

Ouvert en 2010, le musée des sapeurs-pompiers du Jura est dédié à Pierre Morisot, inspecteur du Service Départemental d’Incendie et de Secours du Jura, mort en service commandé le 29 novembre 1972. Un bâtiment de 950 m² présente véhicules, matériels et équipements des années 1850 à 1980, qui ont servi dans le Jura et ailleurs tant pour combattre incendies et catastrophes que pour porter secours aux victimes. Un bâtiment qui raconte une histoire, une belle histoire, celle des hommes et des femmes qui risquaient leur vie pour sauver la nôtre.

Gardes pompes hier – pompiers aujourd’hui…

Saint-Aubin

Maison du patrimoine rural jurassien

L’évolution d’un mode de vie…

Qui sont les hommes de la terre ? Comment ont-ils vécu et évolué dans le jura ? Voilà bien des questions que nous nous posons pour comprendre ou apprendre la ruralité de nos campagnes. La Maison du patrimoine rural jurassien propose les réponses avec une exposition permanente sur 1 800 m2 relatant l’évolution et le développement de l’agriculture.
Un décor d’époque permettra à nos anciens de se souvenir du bon temps…et aux plus jeunes de prendre une leçon d’histoire.
Connaître et comprendre le monde rural d’aujourd’hui, c’est également prendre en compte son évolution et ses transformations. Ne pas laisser s’effacer la mémoire collective en sauvant de la démolition machines et outils, témoins de cette évolution et de l’ingéniosité des hommes de la terre.

Musée typique et atypique…

Saint-Claude

Maison du Peuple

L’histoire de ceux qui ont transformé l’histoire…

La Maison du Peuple était le siège de la coopérative d’alimentation « La Fraternelle » ; elle constituait pour les militants coopérateurs, mutualistes, syndicalistes et socialistes locaux, l’étape essentielle de l’affirmation d’une forme originale de coopération.
L’exposition permanente « Archéologie d’un rêve », aborde ce passé singulier, l’expression architecturale d’une pensée globale sur une société équitable et solidaire, la réalisation concrète d’une utopie sociale. La Maison du Peuple est aujourd’hui un espace culturel pluridisciplinaire, lieu de mémoire, de diffusion et de création contemporaine : café associatif, cinéma (plusieurs dizaines de films par an), théâtre, musiques/D’Jazz au Bistro (concerts toutes les semaines), atelier de sérigraphie/artothèque, archives, boutique (Les différentes propositions à découvrir à la vente, sont issues des productions les Éditions La fraternelle, celles réalisées par le groupe de bénévoles de l’Espace arts plastiques et également des dépôts-ventes en rapport avec la Maison : des estampes à tous prix, des livres d’artistes, des tote bags, des carnets, des CD & vynils…)

Un véritable lieu de vie, de culture et d’échanges…

Saint-Claude

Musée de l’Abbaye (Donation Guy Bardone)

Il parait que je suis petit…mais très beau…

Situé en lieu et place de l’ancienne abbaye de Saint-Claude (XIe-XVIIIe siècle), le musée propose une promenade dans le temps, du Moyen-Âge au XXIe siècle. En son sous-sol, il abrite les plus importants vestiges archéologiques de la prestigieuse abbaye de Saint-Claude, connus à ce jour.
Dans les salles Beaux-Arts, ouvertes sur le paysage extérieur, est présentée une collection de peintures et de dessins de la fin du XIXe siècle aux années 1980 : des grands peintres du XXe siècle aux artistes de la « seconde école de Paris », et les peintres donateurs Guy Bardone et René Genis.

Un site archéologique millénaire, une architecture audacieuse ! Même les enfants ont leur lieu !

Salins-les-Bains

Grande Saline

Découverte d’une aventure humaine et industrielle…

La visite de la Grande Saline de Salins commence par la découverte de la galerie souterraine du XIIIe siècle dans laquelle un système de pompage hydraulique du XIXe siècle est toujours en fonctionnement. À l’heure actuelle, cette pompe continue à puiser une saumure chargée de 330 g de sel par litre d’eau. Le bâtiment d’évaporation qui présente la dernière poêle à sel de France, permet ensuite d’imaginer les difficiles conditions de travail des sauniers jusqu’en 1962.

La Grande Saline, c’est 120 ans d’histoire du sel en Franche-Comté.

A noter : la saumure tirée de la Grande Saline est plus concentrée en sel que la mer morte !

La vieille Loye

Baraques du 14

Les baraques du 14 ! Lieu unique dans une forêt unique.

On peut remonter au début de l’humanité pour parler des bucherons qui exploitaient et vivaient dans les forêts. Au moyen-âge, une chose est certaine, la forêt de Chaux est le lieu qui accueille tous les spécialistes du travail du bois et en 1830 les bûcherons sont près de 600. Après la seconde guerre mondiale, tout est détruit ou abandonné et il faudra une association de passionnés pour restaurer le peu qui restait dans les années 90. Aujourd’hui, dans ce petit hameau en pleine forêt, les baraques du 14 proposent quatre habitations en bois (dont une datant du XVIe siècle), des fours à pain, une fabrique de charbon de bois,  et une multitude d’animations. Un sentier forestier permet la découverte d’autres animations.

La forêt de Chaux est vraiment pleine de surprises…

Menu