Antide Janvier

Les jurassiens célèbres

Né le 1er juillet 1751 à Lavans-les-St-Claude

Il montra dès son enfance les plus heureuses dispositions pour la mécanique.

A 16 ans il composa une pendule astronomique, et en même temps, il exécuta une autre machine destinée à représenter le mouvement vrai de la Lune.

En 1771 il construisit un grand planétaire.
A Paris en 1784, apportant deux petites sphères mouvantes, il obtient le titre d’horloger du roi, avec logement au Louvre.

On lui doit également une petite horloge à équation et à remontoir, une autre à secondes et à poids, une pendule planétaire, d’autres indiquant les heures des marées de quatre-vingts ports, l’heure des chefs-lieux de tous les départements, etc.
Après la terreur il fut mis à la tête d’une école d’horlogerie, d’où sont sortis un grand nombre d’habiles élèves.

En 1802 une médaille d’or lui fut décernée par le jury des arts pour une machine astronomique déclarée la plus savante du 18e siècle.

Menu