Jean-François Jolibois

Les jurassiens célèbres

Né le 30 mai 1794 à Voiteur

Prêtre et historien

Après ses études au collège de l’Argentière et au lycée de Lyon, il est ordonné prêtre en 1816 après avoir été nommé professeur de rhétorique au séminaire de Verrières (saint-Germain-Laval), et être passé au Petit Séminaire de Meximieux.

Il est nommé vicaire en 1818, curé de Sulignat en 1820, de Cerdon en 1827 et de Trévoux en 1828.
Il va se consacrer à l’étude, surtout à la géographie et à la statistique, les rares loisirs que lui permettaient ses fonctions.

Il est l’auteur de plusieurs opuscules historiques publiés par plusieurs sociétés savantes : la Société d’émulation du Jura, des Académies de Clermont et de Dijon, de la Société littéraire et de la Société d’agriculture de Lyon, de la Société historique de Chalon-sur-Saône

Il connaissait l’italien, l’espagnol, l’anglais, l’allemand, le celtique et les langues anciennes.
Il possédait une bibliothèque de 8 000 livres, maintenant à la maison des Chartreux de Lyon.

Une rue de Trévoux pour son nom.

Menu