Jean-Joseph Perraud

Les jurassiens célèbres

Né le 26 avril 1819 à Monay

Issu d’une famille de paysans, il devient apprenti ébéniste et ornemaniste à Salins les Bains puis à Pontarlier. Il reste un an à l’école des Beaux-Arts de Lyon avant de repartir à Paris où il est admis à l’école des Beaux-Arts grâce à une bourse du Conseil général du Jura. Quatre ans plus tard, il reçoit le Premier Grand Prix de sculpture de Rome et devient pensionnaire de la Villa Médicis à Rome.

Il revient en France en 1853, expose régulièrement dans les grands salons et aux Expositions universelles comme celle de 1855 au cours de laquelle il reçoit une médaille de première classe. Comblé de commandes publiques prestigieuses comme le chantier du nouveau Louvre, Perraud sera reconnu comme un sculpteur original, empreint de romantisme novateur incarnant la modernité dans l’art de la sculpture. Il est décoré de la Légion d’Honneur en 1857 et élu à l’Académie en 1865.

Jean-Joseph Perraud a légué au musée de Lons le Saunier le fonds de son atelier et sa propre collection d’œuvres d’art.

Menu