Le Massacre des Saints Innocents

Tableaux

Musée des Beaux-Arts de Lons-le-Saunier

Le Massacre des Saints Innocents, et Le Dénombrement de Bethléem 1593.
Pieter Breughel le Jeune (Bruxelles, 1564 – Anvers, 1637-38)
Huile sur bois. Don de sept amateurs lédoniens, 1850

Fils aîné de Pieter Brueghel l’Ancien, Pieter Breughel le Jeune (dit aussi Breughel d’Enfer) était très jeune à la mort de son père.

Son atelier qui comptait parmi ses élèves des peintres fameux, était très productif et assurait la création breughélienne, constituée à la fois de copies mais aussi de créations nouvelles. L’artiste se spécialisa dans l’imitation en multiples exemplaires des oeuvres de son père. Ainsi, il réalisa, à partir de 1593, de nombreuses reproductions de ces deux panneaux considérés comme des pendants : douze versions du Dénombrement de Bethléem et quatorze du Massacre des innocents nous sont connues aujourd’hui. Elles comportent un nombre important de différences avec l’original, notamment dans les couleurs mais aussi dans certains détails de la composition (une trentaine a été dénombrée) ; ce qui semble indiquer que Breughel le Jeune n’avait pas les originaux comme modèles mais seulement des «cartons ».

Menu