Yvonne Clerc

Les jurassiennes célèbres

Née le 24 février 1914 à Saint-Amour

Institutrice et résistante 

Institutrice à Saint-Amour, la jeune femme refuse d’obéir au régime de Vichy et rentre en 1941 dans la résistance.
Elle devient agent de liaison, parcourt le Jura pour délivrer les messages que lui donnait la Résistance.
Elle se rend parfois jusqu’à Lyon avec celle qui se faisait appeler « Paulette », son homologue anglaise.

Elle prendra tous les risques avec son mari – Henri Clerc – chef de maquis et recherché par les allemands, son beau-Père déporté à Buchenwald et une petite fille qu’il faut cacher pour ne pas être enlevée par les allemands.

Le film « les femmes de l’ombre », retrace, d’une manière romancée, l’épopée de cette femme-courage qui recevra la Croix de guerre, la croix du combattant, la médaille de la résistance, l’ordre national du mérite et la Légion d’honneur.

Menu